KAD BOUALAMI

FRANCOIS GERARD

Autodidacte, François Gérard interprète ici Kad son quatrième premier rôle au cinéma. Ce personnage est un jeune beur de banlieue né de parents maghrébins. Dans sa cité, il a abusé des vendeurs de drogue qui le recherchent. Des amis lui proposent de partir à l'étranger se mettre au vert. Il part donc dans une ONG à caractère soi-disant humanitaire. L'association le l'amène vers Londres, Bombay, le Pakistan puis l'Afghanistan. Elle se révèle être en fait un réseau de recrutement terroriste. Sans repères, Kad y subit un conditionnement. Il est entraîné aux techniques terroristes, au maniement des armes. Il est cloisonné. Il subit un entrainement sur mesure. Il est renvoyé chez lui pour poser des bombes. Il bénéficie de soutien logistique, mais agit comme un loup solitaire. Il est difficile à traquer, difficile à cerner. C'est un terroriste moderne qui est monsieur tout le monde. Ce n'est pas un fanatique. Il boit, il fume de la drogue, il est utilisé à l'insu de son plein gré. Ce rôle n'est pas autobiographique. François n'a jamais rencontré un beur qui revenait d'Afghanistan. Il a fait un vrai travail de documentariste. Un travail que tout interprète ou scénariste se devrait de faire. Il a principalement fait appel à son imagination. Il s'est préparé en visionnant des documents sur le net. Il a essayé de rester très concentré. Même s'il occupe divers postes sur un plateau, il s'adapte. Ce qui l'a séduit dans ce rôle, c'est la singularité du personnage. Il est loin des clichés du fanatique faisant ses gammes en prison. Ce n'est pas un personnage univoque. Il a plusieurs facettes. Il ment mais il en prend conscience. Et cette prise de conscience en fait un anti-héros. Il réagit face aux circonstances, il ne fait pas les choses par choix. Il fait les choses contre lui-même en fait. C'est un reluctant anti heros qui trouve sa rédemption. François a joué dans : L'heure légale, CM les feuilles d'or, MM, Meet the Baltringues LM, Voyage sans retour.